L’eco-partage un vent nouveau souffle sur l’économie!

Face aux changements de notre société et pour développer de nouvelles ressources, les plate-formes telles que Airbnb, BlaBlaCar ou encore OuiCar ont mis à jour de nouvelles pratiques permettant de bénéficier de services à moindre coût d’un coté et de nouvelles sources de revenus de l’autre. Un modèle économique visant à mieux re-distribuer la circulation monétaire directement aux personnes, basé sur une forme de solidarité, de partage et l’idée que chacun peut devenir son propre patron, des valeurs qui s’étendent aussi au monde de l’entreprise.  

Entreprendre est une mission compliquée qui nécessite de nombreuses ressources, souvent coûteuses, tant sur le plan logistique que celui des compétences spécifiques. Mais entreprendre c’est aussi une soif de liberté, une envie de créer de nouveaux services voir des emplois. Dans une situation économique où le capitalisme semble atteindre ses limites avec des riches de plus en plus riches, des délocalisations industrielles massives et la disparition des classes moyennes, créer ses propres ressources et ainsi ne plus dépendre des salaires figés face aux hausses constantes des dépenses sont des idées qui font leur chemin dans la tête des travailleurs. Grâce à des organismes aux valeurs solidaires basées sur le partage des compétences et la mutualisation de celles-ci, ce rêve peut désormais devenir réalité.

A l’exemple du groupe Archer basé principalement dans la Drôme, des solutions existent pour faciliter le développement de vos idées et le re-nouveau de certaines compétences en voie de disparition. C’est ainsi que la filière de la chaussure à pu re-naître de ses cendres à Romans grâce à l’appui d’Arcoop et la volonté de jeunes entrepreneurs qui ont su miser sur l’excellence et le savoir-faire de la ville et sa région pour créer la marque Génération Sens. Mais Arcoop ce n’est pas que le soutien aux chausseurs disparues, c’est également une structure complète basée sur la formation des nouveaux entrepreneurs et le développement de leur projet. Pour mener à bien ce projet le groupe Archer a ainsi investi dans la création de deux gros pôles autour de Valence: le Pôle Sud et le 114 avec des ressources partagées tant dans les domaines des services aux entreprises, comptabilité, secrétariat ou bureaux que les domaines industriels avec des ateliers partagés.

La réussite de projet basé sur la solidarité entrepreneuriale prend ainsi de plus en plus forme sur le territoire avec le développement de réseaux solidaires, à l’image de l’association L’Accorderie qui a développé un réseau d’agences national, basé sur ses valeurs: Echanger et Coopérer. Dans le même temps, sur le plan personnel de nombreuses activités se développent via des sites d’Eco-partage proposant aux particuliers des échanges de services, un nouveau modèle économique est-il né? L’avenir nous le dira, mais une chose est sûre, la solidarité a de l’avenir à tout point de vue!

Article by Florian Baudevin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :